Bienvenue sur terre

BOULOUP BOULOUP! Ouuuf… Heure du cadran : trois heures du matin. Qu’est-ce qui se passe? Sortie brusquement de mon sommeil par le bruit caractéristique d’un message texte entrant sur mon cellulaire, je me tourne lentement vers la table de chevet qui accueille mon bidule soit disant intelligent… du moins pas assez pour oser me réveiller en plein milieu de la nuit! Tout comme deux fois la semaine dernière, je me dis qu’il doit s’agir d’une autre poulette qui écrit à son “babe” pour lui dire à quel point “ça a été chaud”, “aaaah” et “ouuuh”. Je soupçonne le fait qu’un casanova donne malicieusement mon numéro de téléphone afin de se délivrer de ses conquêtes…

Tourne d’un bord, tourne de l’autre. J’ai froid : je relève la couverture. Ah finalement, j’ai chaud: j’enlève la couverture. Je le savais. Je suis incapable de retrouver le sommeil! Grrrr. La curiosité l’emporte et je me décide à vérifier mon écran de cellulaire. Les yeux entrouverts, totalement aveuglée par la lumière du téléphone, je lis le message : “On est à l’hôpital. Annie vient d’accoucher de notre petit coco de 6 livres et 9 onces. Tout le monde va bien”. C’est Luc!!! Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!!!!! Je suis soudainement inondée d’un sentiment de… eee… mmm… comment dire… sans nom. Trop fort pour qu’un mot ait été inventé pour l’exprimer! Je bondis sur Éric qui dort à poings fermés en hurlant de ma voix la plus aiguë “NOTRE FILLEUL EST NÉÉÉÉÉÉÉÉÉ!!!!”. Éric bronche un peu à coup de “Mmmm”, “Hffff” et “Rrrrr”. Rien à faire. L’expression “dormir comme une roche” a été inventée en son honneur. Je ne me doute pas du tout de qui va se lever la nuit quand nous aussi nous aurons des enfants!!!

Je suis tellement fière de mes deux amis nouvellement parents! Si honorée qu’ils nous aient offert d’être le parrain et la marraine de leur fils. Mais, j’y pense, je suis maintenant officiellement marraine! Je suis marraine. JE SUIS MARRAINE!!! Je dois me le répéter pour me forcer à y croire. Je saute alors dans le lit telle une enfant à qui on vient d’annoncer un voyage à Walt Disney tout en chantonnant : “Hakuna Matata, mais quelle phrase magnifique! Hakuna Matata… quel chant fantastique! Ces mots signifient que tu vivras ta vie… sans aucun soucis… philosophie… Hakunaaaa Matataaaa!!!!”. Éric se réveille alors au doux son de ma mélodie… Ok, je l’avoue, je devrais plutôt dire de ma cacophonie…

Le parrain, fier comme un paon, vient tout juste de s’endormir avec le sourire. Pourtant, de mon côté du lit, je ne peux toujours pas fermer l’oeil! Fortement inspirée par ces papillons qui volent et virevoltent dans mon ventre, je me dirige au salon afin d’écrire au petit amour fraîchement descendu de sa planète. Bienvenue sur terre mon petit homme…

Cher filleul,

Voilà maintenant quelques semaines, à l’aube de ta naissance, ton père et ta mère ont présenté à moi et Éric une demande extraordinaire : celle de devenir ta marraine et ton parrain. Je ne peux exprimer complètement en mots à quel point, à cet instant, nous nous sommes sentis profondément honorés et remplis d’une grande bouffée de bonheur. Nous t’aimons et t’aimions déjà dans le ventre de ta mère, mais, sans pouvoir expliquer mon impression, tes parents venaient de nous conférer un rôle qui nous liait à toi pour notre vie entière.

 Suite à cette annonce incroyable, je me suis mise par la suite à songer au rôle d’une marraine. En fait, c’est quoi une marraine au juste? Qu’est-ce que ça donne d’avoir une marraine?

 En me penchant davantage sur la question, j’ai découvert que, à l’origine, le rôle de marraine a été créé dans une perspective religieuse. En effet, il n’y a pas si longtemps de cela, la religion catholique demandait aux parents de déterminer une marraine et un parrain afin d’assurer, aux yeux de l’Église, la foi de leur filleul et de l’accompagner dans cette démarche pour toutes les étapes de sa vie. Hmm comme je dois t’avouer ne pas avoir écouté attentivement à l’école dans mes cours de religion (ne t’inquiète pas, les écoles ont aboli ce cours pour ta génération!), je peux simplement te dire que, pour moi, celle-ci se traduisait entre autres par le fait de se présenter à l’église tous les dimanches (il s’agit d’une grosse bâtisse avec des vitraux comme fenêtres et avec une cloche qui retentit sans nous prévenir!). Pour plusieurs raisons, dont celle que moi et tes parents préférons profiter du dimanche pour faire le ménage, l’épicerie et aller visiter la famille et les amis, je ne crois donc pas me trouver dans cette catégorie de marraine.

Bon, si je ne suis pas une marraine religieuse, je ne réponds donc toujours pas aux questions posées à savoir qu’est-ce qu’une marraine et qu’est-ce que ça donne en avoir une… Oooh, je viens d’avoir une idée de génie! Serais-je comme une fée marraine? Oui oui comme celle des contes de fées? Dans certaines histoires populaires, la princesse (je sais, classique de filles! Je ne suis pas certaine que ce seront tes histoires préférées!) a parfois une fée marraine qui apparaît par magie au moment où elle est confrontée à une situation difficile. La fée marraine possède aussi des pouvoirs particuliers : elle peut donner la beauté ou conjurer le sort d’une méchante sorcière (comme dans La Belle au bois dormant) ou encore protéger contre une belle-mère et des demi-sœurs monstrueuses et impitoyables (comme dans Cendrillon)!!! En réfléchissant bien, je me rends compte que je n’ai pas de dons particuliers (ton parrain dirait que j’ai le don de le faire sortir de ses gonds, mais ça c’est autre chose!). Je ne suis donc pas en mesure d’apparaître si tu dis mon nom, ni jeter un sort aux méchants de ce monde qui voudraient s’en prendre à toi. Je te jure par contre que j’aimerais pouvoir le faire! Mais là, me diras-tu, si tu n’es pas une marraine religieuse ni une fée marraine, tu es quel type de marraine?

Je te répondrai donc mon petit loup d’amour que je préfère inventer mon rôle. J’ai décidé que je serai une marraine de cœur. Une personne sur qui tu pourras compter pour être présente à tes côtés, pour t’encourager, te motiver. Une personne sur qui il sera possible de te fier pour qu’elle n’oublie jamais ta journée de fête et oui oui, je te le promets, qui t’offrira de beaux cadeaux (pardonne-moi si une ou deux années je passe à côté de la traque et que je t’offre un cadeau «ben trop bébé»!). Une personne qui te fera découvrir plein de nouvelles activités pour te montrer combien la vie est belle. Une personne qui, peu importe ce qui arrive, sera là pour t’écouter raconter tes bons coups et aussi les moins bons. Je n’apparaîtrai peut-être pas d’un coup de baguette magique si un ami te bouscule dans la cours d’école ou si un gros tata se met à te crier des noms dans la cafétéria, mais sache que je serai là pour toi si tu as envie d’en parler pour avoir un avis extérieur, autre que celui de papa et maman (tes parents t’aiment, ils sont géniaux et ne voudront que le meilleur pour toi, alors ils t’encourageront à foncer même quand tu te sentiras aplati comme une crêpe. C’est normal!). Je m’engage donc, et ton parrain aussi par la même occasion (il te fait dire qu’il n’est pas doué pour l’écriture, mais qu’il pense la même chose que moi), à être là pour toi aussi longtemps que la vie nous le permettra parce que nous t’aimions déjà dans le ventre de ta mère, mais tu ne peux t’imaginer à quel point on t’aime depuis qu’on a appris ton arrivée.

On t’aime (ah ça on l’a déjà dit, mais tu vas voir, c’est toujours bon de l’entendre plus d’une fois!!)

Ta marraine, Magalie

et ton parrain, Éric

Publicités

Une réflexion sur “Bienvenue sur terre

  1. Bonne année 2013 Magalie,

    Je suis heureuse de te retrouver et je sens toute ta fierté d’être une marraine qui sera présente à son filleul. C’est touchant d’authenticité.

    Au plaisir de te lire à travers tes nouvelles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s